INKtober2o15 [Dreamless] : troisième récap’!

Voici l’heure du 3° récap’ des INKtober de la semaine, je tiens toujours le rythme même si j’ai l’impression de tourner en rond.

J’ai refait apparaître ma petite ombre, à la base elle ne devait pas être aussi présente mais à force de penser à cette histoire, j’ai eu envie de lui donner un rôle un peu plus important.
Je pioche vraiment dans mon expérience personnelle pour ce projet, même si je voulais faire quelque chose de totalement fictif, je m’y investis plus que prévu ;)

#Day18 : The wail.
#Day18 : The wail.
#Day19 : Quiet, at last.
#Day19 : Quiet, at last.
#Day20 : Not again (the bloodflies).
#Day20 : Not again (the bloodflies).
#Day21 : The two-headed crow.
#Day21 : The two-headed crow.
#Day22 : Why down again?
#Day22 : Why down again?
#Day23 : Is it over?
#Day23 : Is it over?

Je crois que pour l’instant, ma préférée est la 19 (Quiet, at last). La plus personnelle bien sûr, mais j’ai vraiment aimé jouer avec la transparence et la pose (même si je me suis un peu foirée sur le visage de Tilly -le mystère est levé sur son prénom, youpi).

Je n’ai pas pu m’empêcher de mettre mon corbeau à deux têtes, le logo de Mugeen Games. Ca me paraissait approprié, en plus d’avoir une nouvelle bête chelou (ça faisait longtemps que je n’en avais pas fait), de faire une petite allusion à notre team, celle qui avait créé le premier Dreamless.

Bon, sinon, j’avais envisagé de réunir les 31 illustrations en un recueil, qui serait réalisé via un financement participatif (Ulule, Kickstarter ou autre), et vu que ça a l’air de pas mal plaire, je me dis que c’est peut-être jouable.
Qu’en pensez-vous, seriez-vous motivés pour m’aider là-dessus?
Rien n’est décidé encore, j’attends d’avoir terminé pour vraiment y réfléchir, mais avoir des avis à ce propos m’aiderait beaucoup dans cette réflexion ;)

A bientôt, et merci encore de me suivre, même si vous êtes peu nombreux à venir sur le blog!

Advertisements

Dreamless : an INKredible tale.

Bonjour à tous!
Le mois d’Octobre vient de commencer, et avec lui, le challenge #INKtober , que je compte bien relever cette année encore.

Juste pour rappel, le INKtober consiste à réaliser un dessin à l’encre, chaque jour du mois d’Octobre (donc, puisque je suis super balaise en maths, 31 dessins au total).
J’ai adoré le faire l’an dernier, puisque cela m’a permis de découvrir le potentiel d’un simple stylo pour dessiner.
Entre temps, j’ai poursuivi mes expérimentations à l’encre, et suis tombée amoureuse du dotwork.

Cette année, j’ai voulu me trouver un thème général, plutôt que de partir à la recherche d’un sujet tous les matins.

Et j’ai donc le plaisir de vous annoncer que je suis complètement dingue, et que j’ai décidé de créer…
dreamless_title01

Dreamless, c’est mon projet d’amour. A la base, c’est un jeu vidéo. On a commencé à le développer en 2o13 avec la team Mugeen Games, mais nos emplois du temps, à tous, nous ont forcé à mettre le projet en suspens.
De mon côté, il était hors de question de le laisser tomber, même si sa version publique est très légère, il y a derrière beaucoup de travail notamment sur l’univers de ce jeu.
Dreamless est une histoire, une vraie (pas une histoire vraie, encore que), et je vais vous en raconter une partie.

Chaque jour pendant ce mois d’Octobre, je vais donc dessiner un petit carré à l’encre, et au final, ces 31 illustrations raconteront un petit bout de l’histoire de Victor.
Et si tout se passe comme prévu, il y aura beaucoup d’allusions à d’autres de mes projets, passés ou futurs.

On commence avec une petite présentation de Victor, le “rêveur” :
InstagramCapture_07b434c7-4ce1-4d9c-81f5-4c678c8cad34

(Alors avant que ça ne parte en vrille : non, ce n’est pas une histoire d’abus d’enfant, de violence, de réfugiés ou autres. C’est une histoire de cauchemars. Et de psychose, un peu.)