INKtober2o15 [Dreamless] : troisième récap’!

Voici l’heure du 3° récap’ des INKtober de la semaine, je tiens toujours le rythme même si j’ai l’impression de tourner en rond.

J’ai refait apparaître ma petite ombre, à la base elle ne devait pas être aussi présente mais à force de penser à cette histoire, j’ai eu envie de lui donner un rôle un peu plus important.
Je pioche vraiment dans mon expérience personnelle pour ce projet, même si je voulais faire quelque chose de totalement fictif, je m’y investis plus que prévu ;)

#Day18 : The wail.
#Day18 : The wail.
#Day19 : Quiet, at last.
#Day19 : Quiet, at last.
#Day20 : Not again (the bloodflies).
#Day20 : Not again (the bloodflies).
#Day21 : The two-headed crow.
#Day21 : The two-headed crow.
#Day22 : Why down again?
#Day22 : Why down again?
#Day23 : Is it over?
#Day23 : Is it over?

Je crois que pour l’instant, ma préférée est la 19 (Quiet, at last). La plus personnelle bien sûr, mais j’ai vraiment aimé jouer avec la transparence et la pose (même si je me suis un peu foirée sur le visage de Tilly -le mystère est levé sur son prénom, youpi).

Je n’ai pas pu m’empêcher de mettre mon corbeau à deux têtes, le logo de Mugeen Games. Ca me paraissait approprié, en plus d’avoir une nouvelle bête chelou (ça faisait longtemps que je n’en avais pas fait), de faire une petite allusion à notre team, celle qui avait créé le premier Dreamless.

Bon, sinon, j’avais envisagé de réunir les 31 illustrations en un recueil, qui serait réalisé via un financement participatif (Ulule, Kickstarter ou autre), et vu que ça a l’air de pas mal plaire, je me dis que c’est peut-être jouable.
Qu’en pensez-vous, seriez-vous motivés pour m’aider là-dessus?
Rien n’est décidé encore, j’attends d’avoir terminé pour vraiment y réfléchir, mais avoir des avis à ce propos m’aiderait beaucoup dans cette réflexion ;)

A bientôt, et merci encore de me suivre, même si vous êtes peu nombreux à venir sur le blog!

Advertisements

INKtober2o15 [Dreamless] : second récap’ tardif.

J’ai pris un peu de retard sur l’upload de mes INKtober cette semaine, et pour cause, je finissais ma participation au concours organisé par Wacom et Wowhead (je vous en reparle très vite, promis, j’ai pris des photos en cours de réalisation ;) ).

Et puis comme j’ai commencé une petite série de 3 illustrations encore plus liées les unes aux autres que le reste, je ne voulais pas “couper” la suite en ne publiant que les deux premières, et… ouais bon j’ai du retard.
Anyway, voilà donc la suite, de 9 à 17!
(juste pour rappel, j’ai présenté ma guideline sur ce projet ici, et les premières mages sont ;) )

#Day9 : Who are you?
#Day9 : Who are you?
#Day1o : And where are you?
#Day1o : And where are you?
#Day11 : Forgive me.
#Day11 : Forgive me.
#Day12 : The skullfish.
#Day12 : The skullfish.
#Day13 : The rescue.
#Day13 : The rescue.
#Day14 : Let's count to three. One.
#Day14 : Let’s count to three. One.
#Day15 : Two.
#Day15 : Two.
#Day16 : Three (tendrils of darkness).
#Day16 : Three (tendrils of darkness).
#Day17 : The glowfly.
#Day17 : The glowfly.

Bon, on sent bien le week-end du 1o et 11 où j’ai eu des invités et où je n’ai donc pas vraiment pu dessiner, et un certain relâchement sur les 14 et 15, où je n’avais juste pas le temps de faire plus que ça, même en dormant 2h par nuit (j’ai été vraiment trop ambitieuse sur ma participation au concours, je m’y suis pris trop à l’arrache, j’ai eu trop de soucis de papiers -coucou Clairefontaine, je ne t’oublie toujours pas-, et même si j’ai suivi ma “liste” initiale, j’ai levé le pied sur les finitions).
Sans oublier les magnifiques yeux qui louchent sur le dernier, j’ai un peu les boules mais j’avais déjà fait le bocal, le t-shirt et la peau, je n’avais pas le courage de recommencer.

Surtout que youpi-youpi, c’est les vacances. Donc deux semaines avec Son Altesse de la Progéniture 24h/24.
Donc des dessins qui se font par tranches de 5mn sur un coin de table, sur toute la durée de la journée.
(achevez-moi, merci).

Mais bon, hein, voilà.

J’essaie de vous faire vite l’upload des photos de la progression de mon dernier projet perso, et dans tous les cas, à la semaine prochaine pour la suite du INKtober!

INKtober2o15 [Dreamless] : premier récap’!

Hop, un petit point très rapide, avec des scans tout pourris des 8 premières illustrations de cette édition 2o15 du INKtober!

Je vous rappelle que si vous voulez en savoir un peu plus sur ce projet, et surtout sur le thème que j’ai choisi cette année, j’en ai parlé dans mon billet précédent.

Je me consacre beaucoup à ce projet, mais comme je fais pas mal d’autres choses à côté (dont une participation à un concours, je vous montrerai en temps voulu ;) ), c’est tendu comme un truc de fou.
Mais bon, voilà, j’ai vraiment envie d’aller jusqu’au bout, et pour l’instant, je tiens le coup!

Day #1 : Victor.
Day #1 : Victor.
Day #2 : What a big head you're upon.
Day #2 : What a big head you’re upon.
Day #3 : What's this?
Day #3 : What’s this?
Day #4 : Don't.
Day #4 : Don’t.
Day #5 : Get off me.
Day #5 : Get off me.
Day #6 : Meet the Nightmare Swarmling.
Day #6 : Meet the Nightmare Swarmling.
Day #7 : Don't mess with the swarm.
Day #7 : Don’t mess with the swarm.
Day #8 : The skullerflies.
Day #8 : The skullerflies.

Je m’éclate, vraiment.
Ce n’est pas parfait, je vais sûrement les améliorer plus tard, mais j’apprends énormément, à chaque illustration.
Le tracé, l’harmonie des ombres, la construction des images (bon il y a encore du boulot, mais bon), les poses, les expressions…
Je suis contente d’avoir franchi le pas de m’attaquer à ce gros projet. Il aura fallu le coup de pouce du challenge, mais il m’apporte vraiment beaucoup.

Comme toujours, je serai ravie de lire vos avis à ce propos ;)

Dreamless : an INKredible tale.

Bonjour à tous!
Le mois d’Octobre vient de commencer, et avec lui, le challenge #INKtober , que je compte bien relever cette année encore.

Juste pour rappel, le INKtober consiste à réaliser un dessin à l’encre, chaque jour du mois d’Octobre (donc, puisque je suis super balaise en maths, 31 dessins au total).
J’ai adoré le faire l’an dernier, puisque cela m’a permis de découvrir le potentiel d’un simple stylo pour dessiner.
Entre temps, j’ai poursuivi mes expérimentations à l’encre, et suis tombée amoureuse du dotwork.

Cette année, j’ai voulu me trouver un thème général, plutôt que de partir à la recherche d’un sujet tous les matins.

Et j’ai donc le plaisir de vous annoncer que je suis complètement dingue, et que j’ai décidé de créer…
dreamless_title01

Dreamless, c’est mon projet d’amour. A la base, c’est un jeu vidéo. On a commencé à le développer en 2o13 avec la team Mugeen Games, mais nos emplois du temps, à tous, nous ont forcé à mettre le projet en suspens.
De mon côté, il était hors de question de le laisser tomber, même si sa version publique est très légère, il y a derrière beaucoup de travail notamment sur l’univers de ce jeu.
Dreamless est une histoire, une vraie (pas une histoire vraie, encore que), et je vais vous en raconter une partie.

Chaque jour pendant ce mois d’Octobre, je vais donc dessiner un petit carré à l’encre, et au final, ces 31 illustrations raconteront un petit bout de l’histoire de Victor.
Et si tout se passe comme prévu, il y aura beaucoup d’allusions à d’autres de mes projets, passés ou futurs.

On commence avec une petite présentation de Victor, le “rêveur” :
InstagramCapture_07b434c7-4ce1-4d9c-81f5-4c678c8cad34

(Alors avant que ça ne parte en vrille : non, ce n’est pas une histoire d’abus d’enfant, de violence, de réfugiés ou autres. C’est une histoire de cauchemars. Et de psychose, un peu.)

Résultats du concours et vente d’originaux

Bonjour à tous!

Le concours dont je vous parlais dans l’article précédent est à présent terminé, les votes étaient très serrés entre Alice et Umbrelleaf, mais c’est Umbrelleaf qui a remporté les suffrages.

Elle sera donc refaite en version numérique couleurs, et tirée à 25 exemplaires au format A3, que vous pourrez retrouver dans ma boutique Etsy dès qu’ils seront disponibles.

C’est Céline Mandin qui a été tirée au sort par la main délicate, innocente et potelée de Progéniture (vous pouvez voir les photos sur ma page Facebook ;) ), elle remporte donc son exemplaire signé de l’illustration numérique. Bravo à elle!

 

 

 

Mais aujourd’hui est également le jour où je mets en ligne mon album du INKtober 2o14, un beau livre numérique créé par mon GrauLoup.
Chaque illustration est disponible à la vente, donc si vous avez craqué sur une pièce en particulier, c’est le moment de vous l’offrir ;)

C’est par ici : loupine.ink (non mais voilà quoi, si on commence à mettre des noms de domaine pareils, ça donne envie de se faire des sites, non?)

 

Je vous quitte avec un petit coucou passé depuis mon nouvel atelier (encore en cours de déballage et sans aucune déco sinon des cadres accrochés à la va-vite sur les clous déjà présents…) :
atelier01

[Jeu-Concours] Le jour où c’est à vous de décider!

Une quelconque entité démoniaque m’a poussée à faire un post aujourd’hui, juste après celui d’hier. Je crois que vous ne réalisez pas à quel point c’est exceptionnel.

Et pour cause : j’ai décidé de faire un jeu-concours, sur ma page Facebook (si vous n’y êtes pas encore, rattrapez vite votre retard : Lou Pine sur Facebook )

Donc, voilà les règles (me suis râpé les raisins pour faire ce montage pourri, je le ressors à toutes les sauces) :

cliquez dessus si elle est trop petite pour être lisible!
cliquez dessus si elle est trop petite pour être lisible!

 

Donc, en gros, je vous propose de choisir quelle illustration je reprendrai en version numérique (plus détaillée sans doute, en couleurs, et surtout en grand format).
Je la ferai éditer à 25 exemplaires uniquement, et parmi ceux qui l’auront sélectionnée, je ferai un tirage au sort pour offrir un exemplaire signé à l’heureux gagnant!

Voici l’album Facebook où j’ai tout centralisé (mais vous pouvez aussi facilement les retrouver sur le blog, ce sont mes derniers articles ;) ) : *click click*

Vous pouvez laisser votre commentaire sur le blog sous cet article si vous préférez ne pas passer par Facebook, à raison d’une illustration par personne ;)

N’oubliez pas, cette illustration sera faite après votre sélection, donc le temps que je la réalise, que je lance les impressions, que je les reçoive… ne vous attendez pas à recevoir le cadeau dans les 15 jours quoi!

 

 

Allez, bonne chance à vous, et merci!

INKtober 2o14 : dernière semaine!

Et voilà, ça y est, c’est terminé.

J’ai réussi à tenir le rythme, même en plein déménagement. Bon, je reconnais, j’en ai bâclé certains sur la fin. Manque d’inspiration mais surtout de temps (parce que j’en avais, des idées, mais rien de faisable en moins d’une heure -temps que j’avais déjà du mal à consacrer à ces dessins ces derniers jours).

J’ai également fait une petite entorse à ma limite de 3h auto-fixée (qui a d’ailleurs été un frein sur le Kthulu, qui aurait dû être bien plus détaillé dans mon idée de départ), pour le dernier.
Non seulement j’ai voulu faire une belle grosse pièce pour célébrer cette dernière illustration du challenge, mais surtout, j’ai vu gros, très gros : m’attaquer à mon Roi-Liche adoré.
Il faut savoir que je n’avais jamais osé le dessiner. Ce personnage, c’est de loin mon favori parmi tous, si vous voulez me faire ramollir et couiner comme une jouvencelle, mettez-moi simplement devant les cinématiques de WOTLK… Donc, déjà, la peur de le rater, de m’attaquer à ce monument de l’univers Warcraft.
Mais surtout, son armure est quand même assez complexe, ce qui a fait que malgré l’envie très forte, je n’avais jamais tenté de le dessiner.

Cette illustration à l’encre m’a pris environ 5h, en plus du croquis (1h30 à vue de nez, entre la recherche de références et la réalisation du croquis, car je n’ai même pas repris une pose déjà faite par Blizzard, contrairement à ce qui était prévu à la base). Elle contient également deux nouveautés par rapport à ce que j’avais déjà pu faire auparavant grâce au INKtober : le relief sans contours préalables (visible sur l’épaulette au premier plan), et les cheveux blancs (vous l’aurez remarqué, ils finissent toujours très foncés parce que je ne sais pas m’arrêter :p ).

Elle est pleine de défauts, je les vois maintenant, et la photo instagrammée n’arrange rien, mais je l’aime d’amour.
Elle sera en vente elle aussi, mais j’en ferai faire un tirage rien que pour moi, si elle trouve acheteur.
C’est, à l’heure actuelle, ce que je considère comme étant ma masterpiece.

 

Trèves d’auto-satisfaction sur cette illustration, je reviens un peu sur mon ressenti par rapport à ce challenge qui se termine.
Au début, j’ai commencé sans même l’intention de m’y tenir jusqu’au bout. J’ai vu qu’une artiste que je suis participait, et je me suis dit que j’allais le faire également. Une heure après, je publiais ma Sindy (quel manque de travail dessus!).
Au fur et à mesure, j’ai découvert réellement le dessin à l’encre. Parce que c’est vraiment quelque chose que je ne faisais pas, jamais. Pour moi, les feutres, les stylos, la plume, c’était pour les contours, aucunement les ombrages et reliefs. C’était un “nettoyage”, une étape plus propre sur des travaux au graphite, à la peinture, aux lavis, aux pastels.
J’ai appris à m’en servir autrement.
Et puis, au bout de 8 jours, j’y ai pris goût. J’ai acheté de véritables stylos de dessin, avec des pointes bien fines et un débit régulier. Rien à voir avec les saloperies de supermarché que j’avais utilisé jusque-là, les possibilités s’étaient étendues presque à l’infini!
Et si j’osais aller encore plus loin?

Vous l’aurez noté, de toute façon, l’évolution parle d’elle-même. Au fur et à mesure, même si les sujets varient, même si parfois j’ai bâclé certaines illustrations, je pense que chaque dessin est plus abouti que le précédent, l’encrage est plus “sûr”, plus confiant.

J’ai adoré ce challenge. Je ne sais pas si je continuerai les encres de manière régulière, mais je n’oublierai pas cette technique, ça c’est certain.
Je regrette un peu d’avoir développé uniquement les techniques “au trait” pour les ombrages, j’aurai aimé essayer aussi le pointillisme.
Mais ce n’est que partie remise, l’illustration à l’encre ne se cantonne pas qu’au INKtober ;)

 

 

Avant de vous balancer les images de la dernière semaine (+2, du coup), je voudrai aussi vous parler du fait que, malgré les millions de choses plus importantes et plus urgentes que nous avons à faire, Monsieur GrauLoup et moi-même sommes en train de préparer un “catalogue numérique” où vous pourrez non seulement retrouver l’intégralité de mes INKtober, avec des scans propres et non des photos instagrammées, mais où vous pourrez également les acheter (on bosse encore sur ce point, je ne sais pas encore si je fais des ventes directes ou des redirections sur ma boutique Etsy ou une autre).
Stay tuned, ça arrivera bientôt!

 

Enora, la bassiste (original). Basée sur ma propre basse.
Enora, la bassiste (original).
Basée sur ma propre basse.
Kthulu (plus ou moins original).
Kthulu (plus ou moins original).
Chaos Bolt! (Blizzard fanart)
Chaos Bolt! (Blizzard fanart)
Le Wickerman (original).
Le Wickerman (original).
Le Wolpertinger (inspiré de la représentation de Blizzard)
Le Wolpertinger (inspiré de la représentation de Blizzard)
La... chose (original)
La… chose (original)
Les morseilles (original).
Les morseilles (original).
Le monstre, encore (original).
Le monstre, encore (original).
Le Roi-Liche (Blizzard fanart).
Le Roi-Liche (Blizzard fanart).